D'ordinaire, mes billets sont consacrés

A la Peinture, Broderie, photos ou encore Balades.

Or, aujourd'hui, je me dois de faire un grand écart.

Je laisserai de côté, le temps de ce billet,

Ce qui nous fait oublier les soucis quotidiens.

BILLET un peu long mais que je vous engage à lire

Jusqu'au bout.

ooooo

Hier, je suis allée au cinéma voir ce Documentaire

Les_nouveaux_chiens_de_garde

Comme beaucoup, j'aime être au courant de ce qui se passe

Dans notre Pays et de part le monde.

Je suis consciente que certains sujets ont des commentaires orientés

(Genre bourrage de crâne...etc....)

Mais j'avais encore la naïveté de croire que certains journalistes

Etaient intègres et regardais certaines émissions qu'ils animaient

Ou écoutais des radios comme France Inter.

Suite à ce documentaire,

Je suis sortie de la Salle à la fois

En Colère, Dégoûtée, Ecoeurée

 D'avoir été manipulée encore plus que je ne l'imaginais,

Et ce quelque soit le sujet.

(Je vous ai dit que j'étais naïve).

oOoOo

Le but de ce billet....

S'il passe dans une salle près de chez vous,

PRECIPITEZ  VOUS sur ce documentaire.

Il nous fait réellement ouvrir les yeux et arrêter d'être pris pour des cons.

oOoOo

Pour vous donner une idée du contenu,

Je vous propose un copier-coller

Du Synopsis très juste du site Allo Ciné

"Les médias se proclament "contre-pouvoir". Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.
En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait Les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi.
Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. Sur le mode sardonique, LES NOUVEAUX CHIENS DE GARDE dénonce cette presse qui, se revendiquant indépendante, objective et pluraliste, se prétend contre-pouvoir démocratique. Avec force et précision, le film pointe la menace croissante d'une information produite par des grands groupes industriels du Cac40 et pervertie en marchandise."

 

oOoOo

 

 Merci d'avoir été jusqu'au bout de cette lecture.